Fantasy Clothing

La tenue vestimentaire a toujours eu au cours de l’histoire une grande importance pour les hommes et femmes de toutes les époques. La découverte de vêtements d’époques du passé permet généralement à travers les matériaux utilisés, la coupe et le mode de fabrication de tirer des conclusions assez précises quant à la provenance géographique et l’environnement, ainsi que la couche sociale, le métier et la richesse de son porteur.

En tenant compte de ces principes lors de la conception de costumes fantastiques, il est possible de créer des costumes cohérents pour les habitants d’un univers fantastiques.

Ainsi, comme dans le monde réel, dans le genre du fantastique ce sont les tenues pratiques et adaptées au quotidien qui se sont imposées, de sorte que les guerriers par exemple portent des pantalons et des tuniques, lorsqu’ils parcourent le pays à cheval ou se livrent des batailles à l’épée. Les magiciens et les moines en revanche portent souvent de longues robes pour se livrer à leurs études.

Il est également possible de mélanger des vêtements fantastiques pour hommes et femmes de différentes époques afin de créer des ensembles crédibles par exemple pour une femme chevalier ou un magicien issue d’une famille noble.

Des habits fantastiques pour des peuples fantastiques

Ce sont en particuliers les peuples non humains, appelés parfois de manière tendancieuse « races étrangères », qui se distinguent plus aisément des peuples humains à l’aide de vêtements hors du commun. Ici encore, le choix des tissus, des décors et des couleurs peut révéler si le pays fantastique et ses habitants se trouvent plutôt dans le nord, dans un climat froid, ou dans une région chaude et ensoleillée. De même, la qualité du travail et le style des éléments de décor de l’habit peuvent donner une indication sur la nature de son porteur : s’agit-il d’un humain ou fait-il parti d’une race fantastique comme les elfes ou les nains ?

Il est donc important que l’habit d’un peuple fantastique se distingue de celui des gens « normaux » de l’univers commun, dont tous les deux font partis.

Nous sommes restés proche des vêtements médiévaux pour nos tuniques fantastiques, pour que ceux-ci fonctionnent de façon crédible dans un monde, où les elfes et les magiciens ont besoin de vêtements commodes pour partir à l’aventure.

Des habits fantastiques pour des cultures fantastiques

Qu’il s’agisse de peuples humains ou non-humains, il vaut la peine de considérer en détail leur culture, leurs conditions de vie et leurs principes éthiques. Selon qu’un peuple vit dans la forêt, dans la haute montagne, dans le désert ou dans la jungle, il dispose de différents matériaux pour la confection de ses vêtements, de ses armes et de ses bijoux. Et ce qui sera de grande valeur pour un habitant du désert et que seuls les riches pourront s’offrir, peut être tellement commun pour un peuple du nord, que seuls les pauvres s’en servent pour leurs habits. Ceci permet de créer des contrastes pleins de potentiels de conflit et de jeu.

La météo ainsi que la saison dans laquelle se situe l‘histoire ont également une grande influence sur le choix des habits d’un peuple. Dans certaines régions, le temps peut varier fortement entre le jour et la nuit ou même d’un jour à l’autre, mais les habitants de ces régions y sont bien adaptés.

D’autres aspects qui se reflètent dans les habits sont de natures culturelles et révèlent par exemple un esprit de conquête ou de guerre, la communion avec la nature ou bien la croyance à un ou plusieurs dieux ou déesses.

1 article(s)

par page

1 article(s)

par page